Logo Bresil21.tv
Inscription Newsletter Bresil21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

« Amazonie. Une initiative pour la forêt amazonienne du Brésil ». Mercredi dernier, le photographe franco-brésilien Sebastião Salgado a été reçu à l’Académie des Beaux-Arts pour parler de son projet en faveur de la forêt amazonienne qu’il conduit depuis plusieurs années. Son ambition ? Redonner vie à cette terre en replantant ses arbres, abattus ou brûlés, pour la faire renaître à elle-même là où elle a été saccagée par l’exploitation agricole abusive. A l’heure actuelle, le Brésil représente 65 % de la forêt amazonienne (soit 8 fois la France), la plus vaste forêt du monde, qui s’étend sur neuf pays… Selon Salgado, les Indiens indigènes en sont les véritables gardiens. Parmi la centaine de tribus qui n’ont, à ce jour, jamais eu le moindre contact avec nos sociétés et le mode de vie occidental, dix communautés ont été photographiées par l’artiste depuis son travail révélé par le projet « Genesis ». « Le noir et blanc, cher à l’artiste, rythme ces images où, tour à tour, la force des contrastes, la subtilité, la délicatesse des nuances éblouissent notre imaginaire, stupéfait et fasciné à la fois par cette grandeur révélée, transfigurée, par l’absence de couleurs. […] Malgré son étouffant foisonnement, la texture de la végétation nous est perceptible, la pesanteur de l’air nous accable, les bruissements et les cris nous atteignent », peut-on lire dans un très bel article du magazine Connaissances des Arts.

Contenu de la vidéo : « Amazonie. Une initiative pour la forêt amazonienne du Brésil ». Mercredi dernier, le photographe franco-brésilien Sebastião Salgado a été reçu à l’Académie des Beaux-Arts pour parler de son projet en faveur de la forêt amazonienne qu’il conduit depuis plusieurs années.
Son ambition ? Redonner vie à cette terre en replantant ses arbres, abattus ou brûlés, pour la faire renaître à elle-même là où elle a été saccagée par l’exploitation agricole abusive.
A l’heure actuelle, le Brésil représente 65 % de la forêt amazonienne (soit 8 fois la France), la plus vaste forêt du monde, qui s’étend sur neuf pays… Selon Salgado, les Indiens indigènes en sont les véritables gardiens. Parmi la centaine de tribus qui n’ont, à ce jour, jamais eu le moindre contact avec nos sociétés et le mode de vie occidental, dix communautés ont été photographiées par l’artiste depuis son travail révélé par le projet « Genesis ».
« Le noir et blanc, cher à l’artiste, rythme ces images où, tour à tour, la force des contrastes, la subtilité, la délicatesse des nuances éblouissent notre imaginaire, stupéfait et fasciné à la fois par cette grandeur révélée, transfigurée, par l’absence de couleurs. […] Malgré son étouffant foisonnement, la texture de la végétation nous est perceptible, la pesanteur de l’air nous accable, les bruissements et les cris nous atteignent », peut-on lire dans un très bel article du magazine Connaissances des Arts.

Mots clés liés : Brésil, France, Beaux-Arts, Sébastiao Salgado, forêt amazonienne, végétation, agriculture, indigènes, photographie

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Bresil21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Bresil21.tv