Logo Bresil21.tv
Inscription Newsletter Bresil21.tv
Reseaux Sociaux



 


Favoris et Partage

Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de décembre 2017,

Au sommaire ce mois-ci : un 6ème constat que révèle l’enquête « Expatriates in France, tell us about your life », Paris veut attirer les hauts salaires grâce à un allègement des cotisations, les impatriés titulaires d’un CDI ne peuvent bénéficier de l’exonération prévue à l'article 155 B du CGI, les Britanniques principaux acquéreurs étrangers non résidents en France, être jeune diplômé étranger, un atout dans l’hexagone et enfin une promotion à ne pas manquer avec Bailly Déménagements.

Brexit en vue… Paris prépare un nouveau geste pour attirer les hauts salaires, par le biais d’une réduction de charges, alors que l’Hexagone attend le transfert d'un peu plus de 2.000 emplois de Londres, dont près de la moitié d'établissements français. L’objectif ? Rendre Paris aussi compétitif que Francfort avant le déclenchement du Brexit en mars 2019 et espérer attirer davantage de banquiers dans le contexte du Brexit.
Malgré les incertitudes liées au contexte politique outre-Rhin, l'Allemagne tire toutefois parti du plafonnement des charges sociales. L'écart de coût pour l'employeur peut en effet facilement atteindre le quadruple entre Paris et Francfort, voir 15 fois supérieurs pour les salaires les plus élevés. Le projet à l'étude du ministère de l'Économie et des Finances vise donc à instaurer un régime similaire au régime allemand de plafonnement. Sa durée devrait toutefois être circonscrite et sera plus courte que le régime de huit ans des impatriés.

Un nouveau constat que nous révèlent les résultats de la 5ème enquête parrainée par la Société de Banque et d’Expansion : « Expatriates in France, tell us about your life »… 56% des impatriés prévoient de rester en France pour une période de 10 ans voir plus, contre 62% en 2014. Une légère baisse donc, qui se répercute sur le court terme. En effet, alors qu’en 2014, 25% des impatriés prévoyaient de rester entre 2 et 3 ans dans l’hexagone, ils sont 28% en 2016. Pour le reste, seuls 1% des impatriés envisagent de rester en France entre 3 et 5 ans, et 4% moins d’un an. On le voit ici, le statut des impatriés qui sont de plus en plus indépendants (créateurs d’entreprise, commerçants et professions libérales) influe sur la durée des séjours qui ne sont plus impactés par la durée de la mission. Ainsi quand on est impatrié, on s’investit à 100% et la durée prévue du séjour est majoritairement de plus de 10 ans.
Pour en savoir plus sur le sujet, consultez les résultats accessibles sur expatriates-in-france.com.

Les Britanniques, principaux acquéreurs étrangers non résidents en France ? Selon une étude des notaires de France publiée le 19 décembre, les Anglais (32%), suivis par les Italiens (14%) et les Belges (12%), ont été les plus présents sur le marché immobilier ancien en France, de 2006 à 2016, représentant près de 60% des ventes à des étrangers non résidents.
Les Britanniques sont les plus représentés dans toutes les zones, à l'exception du Nord-Est, de la Provence-Côte d'Azur-Corse et de l'Ile-de-France.
À noter également : ils achètent davantage de biens "plus chers", respectivement 40% et 30% de maisons anciennes, en majorité de 6 pièces et plus.

Sur le marché du travail en France, les compétences priment sur la nationalité. Selon la dernière enquête « Insertion » de la Conférence des grandes écoles (CGE), 66 % des jeunes diplômés étrangers ont trouvé un emploi en France. Si le multiculturel est apprécié dans l’Hexagone, cette catégorie de la population reste « aussi parce que la situation de l’emploi dans leur pays d’origine est moins favorable qu’ici », indique Yves Poilane, président de la commission internationale de la CGE.
Les jeunes diplômés étrangers les plus représentés ? Les jeunes du sud de l’Europe depuis la crise de 2008 et ceux venant d’Afrique. Multilingues, capables d’agir sur les marchés internationaux, souvent très qualifiés, leurs profils sont recherchés notamment pour certains postes ou dans des secteurs qui peinent à recruter.

L’impatrié titulaire d’un CDI ne peut bénéficier de l’exonération prévue à l'article 155 B du CGI. C’est ce qu’a stipulé la cour administrative d’appel de Versailles par un arrêt du 21 novembre 2017 à un plaignant qui avait demandé la réduction des cotisations d'impôt sur le revenu auxquelles il a été assujetti en 2010 et 2011, sur le bénéfice de l'évaluation forfaitaire de l'avantage en nature de logement mis à sa disposition dans le cadre des fonctions de dirigeant qu’il exerçait pour la société.
En effet, seules les personnes impatriées engagées en CDD peuvent bénéficier de la décharge des cotisations d'impôt sur le revenu, prévue à l'article 155 B du CGI.

Enfin derniers jours pour profiter d’une promotion offerte par la maison Bailly Déménagements. En effet, si vous déménagez avant le 31 décembre 2017 vous bénéficierez d’une remise de 10% en indiquant le code promo : #facebook10. Pour plus d’informations sur Bailly Déménagements rendez-vous sur www.demenagements-bailly.com/

Merci de nous avoir suivi et rendez-vous l’année prochaine, d’ici là toute l’équipe de francemonde21.tv vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année


Contenu de la vidéo : Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de décembre 2017,

Au sommaire ce mois-ci : un 6ème constat que révèle l’enquête « Expatriates in France, tell us about your life », Paris veut attirer les hauts salaires grâce à un allègement des cotisations, les impatriés titulaires d’un CDI ne peuvent bénéficier de l’exonération prévue à l'article 155 B du CGI, les Britanniques principaux acquéreurs étrangers non résidents en France, être jeune diplômé étranger, un atout dans l’hexagone et enfin une promotion à ne pas manquer avec Bailly Déménagements.

Brexit en vue… Paris prépare un nouveau geste pour attirer les hauts salaires, par le biais d’une réduction de charges, alors que l’Hexagone attend le transfert d'un peu plus de 2.000 emplois de Londres, dont près de la moitié d'établissements français. L’objectif ? Rendre Paris aussi compétitif que Francfort avant le déclenchement du Brexit en mars 2019 et espérer attirer davantage de banquiers dans le contexte du Brexit.
Malgré les incertitudes liées au contexte politique outre-Rhin, l'Allemagne tire toutefois parti du plafonnement des charges sociales. L'écart de coût pour l'employeur peut en effet facilement atteindre le quadruple entre Paris et Francfort, voir 15 fois supérieurs pour les salaires les plus élevés. Le projet à l'étude du ministère de l'Économie et des Finances vise donc à instaurer un régime similaire au régime allemand de plafonnement. Sa durée devrait toutefois être circonscrite et sera plus courte que le régime de huit ans des impatriés.

Un nouveau constat que nous révèlent les résultats de la 5ème enquête parrainée par la Société de Banque et d’Expansion : « Expatriates in France, tell us about your life »… 56% des impatriés prévoient de rester en France pour une période de 10 ans voir plus, contre 62% en 2014. Une légère baisse donc, qui se répercute sur le court terme. En effet, alors qu’en 2014, 25% des impatriés prévoyaient de rester entre 2 et 3 ans dans l’hexagone, ils sont 28% en 2016. Pour le reste, seuls 1% des impatriés envisagent de rester en France entre 3 et 5 ans, et 4% moins d’un an. On le voit ici, le statut des impatriés qui sont de plus en plus indépendants (créateurs d’entreprise, commerçants et professions libérales) influe sur la durée des séjours qui ne sont plus impactés par la durée de la mission. Ainsi quand on est impatrié, on s’investit à 100% et la durée prévue du séjour est majoritairement de plus de 10 ans.
Pour en savoir plus sur le sujet, consultez les résultats accessibles sur expatriates-in-france.com.

Les Britanniques, principaux acquéreurs étrangers non résidents en France ? Selon une étude des notaires de France publiée le 19 décembre, les Anglais (32%), suivis par les Italiens (14%) et les Belges (12%), ont été les plus présents sur le marché immobilier ancien en France, de 2006 à 2016, représentant près de 60% des ventes à des étrangers non résidents.
Les Britanniques sont les plus représentés dans toutes les zones, à l'exception du Nord-Est, de la Provence-Côte d'Azur-Corse et de l'Ile-de-France.
À noter également : ils achètent davantage de biens "plus chers", respectivement 40% et 30% de maisons anciennes, en majorité de 6 pièces et plus.

Sur le marché du travail en France, les compétences priment sur la nationalité. Selon la dernière enquête « Insertion » de la Conférence des grandes écoles (CGE), 66 % des jeunes diplômés étrangers ont trouvé un emploi en France. Si le multiculturel est apprécié dans l’Hexagone, cette catégorie de la population reste « aussi parce que la situation de l’emploi dans leur pays d’origine est moins favorable qu’ici », indique Yves Poilane, président de la commission internationale de la CGE.
Les jeunes diplômés étrangers les plus représentés ? Les jeunes du sud de l’Europe depuis la crise de 2008 et ceux venant d’Afrique. Multilingues, capables d’agir sur les marchés internationaux, souvent très qualifiés, leurs profils sont recherchés notamment pour certains postes ou dans des secteurs qui peinent à recruter.

L’impatrié titulaire d’un CDI ne peut bénéficier de l’exonération prévue à l'article 155 B du CGI. C’est ce qu’a stipulé la cour administrative d’appel de Versailles par un arrêt du 21 novembre 2017 à un plaignant qui avait demandé la réduction des cotisations d'impôt sur le revenu auxquelles il a été assujetti en 2010 et 2011, sur le bénéfice de l'évaluation forfaitaire de l'avantage en nature de logement mis à sa disposition dans le cadre des fonctions de dirigeant qu’il exerçait pour la société.
En effet, seules les personnes impatriées engagées en CDD peuvent bénéficier de la décharge des cotisations d'impôt sur le revenu, prévue à l'article 155 B du CGI.

Enfin derniers jours pour profiter d’une promotion offerte par la maison Bailly Déménagements. En effet, si vous déménagez avant le 31 décembre 2017 vous bénéficierez d’une remise de 10% en indiquant le code promo : #facebook10. Pour plus d’informations sur Bailly Déménagements rendez-vous sur www.demenagements-bailly.com/

Merci de nous avoir suivi et rendez-vous l’année prochaine, d’ici là toute l’équipe de francemonde21.tv vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année

Mots clés liés : Expatriates in France, tell us about your life, étude, impatrié, étranger, France, Bailly Déménagements, promotion, Allemagne, charges sociales, CDI, hauts salaires, cotisations, Paris, compétitif, Francfort, Société de Banque et d’Expansion, jeune diplôm

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Bresil21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Bresil21.tv