Logo Bresil21.tv
Inscription Newsletter Bresil21.tv
Reseaux Sociaux



 


Favoris et Partage

Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de janvier 2018

Au sommaire ce mois-ci : un 7ème constat que révèle l’enquête « Expatriates in France, tell us about your life », « Choose France » attire les entreprises étrangères dans l’Hexagone, les entreprises américaines implantées en Hauts-de-Seine, en 2018 les patients algériens soignés en France devront régler leurs frais à l’avance, et enfin une promotion à ne pas manquer avec Bailly Déménagements.

Un nouveau constat que nous révèlent les résultats de la 5ème enquête parrainée par la Société de Banque et d’Expansion révélées en avril 2017 : « Expatriates in France, tell us about your life »… En 2016 et pour la première fois depuis 3 ans, on constate un bouleversement dans les motivations des impatriés à venir s’installer en France. En effet, ni l’intérêt de la mission, ni la rémunération ou encore l’apprentissage de la langue et l’enrichissement culturel ne sont de réelles motivations pour ces «nouveaux» impatriés. C’est l’attrait de la vie en France, selon 53% des sondés, qui est devenu une motivation majeure pour venir s’y installer. Ce bouleversement s’explique au travers des statuts de ces impatriés : plus d’indépendants, de créateurs d’entreprise qui privilégient la qualité de vie à l’intérêt d’une mission professionnelle ou encore d’une rémunération en baisse.
Seuls 22% des impatriés ont été motivés par l’envie de quitter leur pays respectif. Une grosse différence avec les Français qui en 2013, étaient plus de la moitié à être partis travailler ailleurs pour essentiellement quitter leur pays d’origine. Pour en savoir plus sur le sujet, consultez les résultats accessibles sur expatriates-in-france.com.

Avant le Forum Economique Mondial de Davos, le président français Emmanuel Macron a mis les petits plats dans les grands. Lundi 22 janvier, plus de 140 chefs d’entreprise étrangers ont été accueillis par le gouvernement au château de Versailles dans le cadre de «Choose France».
Au total, 3,5 milliards d'euros d’investissements ont été annoncés par l’Elysée et près de 2.200 emplois sur cinq ans. Les principaux projets ? Le constructeur automobile japonais Toyota va investir 300 millions d'euros et créer 800 emplois d'ici à 2020 sur son site d'Onnaing, dans le Nord. L'allemand SAP, principal éditeur européen de logiciels, va investir 750 millions d'euros ; le groupe pharmaceutique suisse Novartis 900 millions d'euros. De son côté, Facebook va lancer en France deux programmes pour former au numérique 65.000 personnes d'ici à la fin de l'année prochaine et investir 10 millions d'euros dans l'intelligence artificielle. Enfin, Google tablera sur l’ouverture à son siège parisien d’un centre de recherche fondamentale consacré à l'intelligence artificielle.

56 000 : c’est le nombre de personnes que les entreprises américaines emploient dans les Hauts-de-Seine, soit deux fois plus que les Allemandes ou Anglaises, selon une étude récente de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Ile-de-France (IAU).
Whirlpool, Master Lock, Cargill, Cognizant... En l'espace d'un an, quatre entreprises américaines ont pris leurs quartiers à La Défense.
« Les Etats-Unis surinvestissent en Ile-de-France et notamment dans les Hauts-de-Seine où ils représentent 30 % de l'emploi salarié lié à un groupe étranger, soit trois points de plus que la moyenne régionale », a remarqué Thierry Petit, économiste à l'IAU, dans le journal Les Echos. Une tendance qui se confirme puisque selon l'agence Paris Region Entreprise, 21 % des 359 projets d'investissements étrangers recensés en 2016 émanaient de sociétés américaines.
Cet engouement pour l'ouest (La Défense ou GPSO) s'explique par une politique territoriale très offensive et une offre immobilière adaptée.

En 2018, les patients algériens soignés en France devront régler leurs soins à l’avance. Un texte voté par l’Assemblée nationale le 18 décembre dernier prévoit en effet une meilleure concertation entre la France et l'Algérie afin de diminuer la dette des patients algériens hospitalisés en France. Ce texte annexe vient renforcer le protocole de soins et de santé signé en 1980 par les deux pays mais peu utilisé depuis la moitié des années 2000. Après le vote du Sénat, "un système de concertation étroit entre l'Etat algérien et les hôpitaux français, pour éviter que ne s'accumulent des créances et des situations contentieuses" sera normalement instauré, a affirmé Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères.
Un millier de patients algériens devraient bénéficier de ce protocole chaque année.
Sur les 115 millions d’euros de la dette contractée par des patients étrangers auprès de l’AP-HP en 2017, celle des ressortissants algériens est estimée à 29 millions d’euros.

Enfin, pour les entreprises ayant besoin des services de déménagements, sachez que Bailly Déménagements propose ses services en France et à l’international, disposant de ses propres agences dans de nombreux pays étrangers mais travaillant également en collaboration avec plus de 500 partenaires positionnés dans le monde entier. Du fret aérien, maritime, route au service de relocation en passant par le stockage, tout sera fait pour vous simplifier la vie. Pour un devis : demenagement-bailly.fr

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain !


Contenu de la vidéo : Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de janvier 2018

Au sommaire ce mois-ci : un 7ème constat que révèle l’enquête « Expatriates in France, tell us about your life », « Choose France » attire les entreprises étrangères dans l’Hexagone, les entreprises américaines implantées en Hauts-de-Seine, en 2018 les patients algériens soignés en France devront régler leurs frais à l’avance, et enfin une promotion à ne pas manquer avec Bailly Déménagements.

Un nouveau constat que nous révèlent les résultats de la 5ème enquête parrainée par la Société de Banque et d’Expansion révélées en avril 2017 : « Expatriates in France, tell us about your life »… En 2016 et pour la première fois depuis 3 ans, on constate un bouleversement dans les motivations des impatriés à venir s’installer en France. En effet, ni l’intérêt de la mission, ni la rémunération ou encore l’apprentissage de la langue et l’enrichissement culturel ne sont de réelles motivations pour ces «nouveaux» impatriés. C’est l’attrait de la vie en France, selon 53% des sondés, qui est devenu une motivation majeure pour venir s’y installer.
Ce bouleversement s’explique au travers des statuts de ces impatriés : plus d’indépendants, de créateurs d’entreprise qui privilégient la qualité de vie à l’intérêt d’une mission professionnelle ou encore d’une rémunération en baisse.
Seuls 22% des impatriés ont été motivés par l’envie de quitter leur pays respectif. Une grosse différence avec les Français qui en 2013, étaient plus de la moitié à être partis travailler ailleurs pour essentiellement quitter leur pays d’origine. Pour en savoir plus sur le sujet, consultez les résultats accessibles sur expatriates-in-france.com.

Avant le Forum Economique Mondial de Davos, le président français Emmanuel Macron a mis les petits plats dans les grands. Lundi 22 janvier, plus de 140 chefs d’entreprise étrangers ont été accueillis par le gouvernement au château de Versailles dans le cadre de «Choose France».
Au total, 3,5 milliards d'euros d’investissements ont été annoncés par l’Elysée et près de 2.200 emplois sur cinq ans. Les principaux projets ? Le constructeur automobile japonais Toyota va investir 300 millions d'euros et créer 800 emplois d'ici à 2020 sur son site d'Onnaing, dans le Nord. L'allemand SAP, principal éditeur européen de logiciels, va investir 750 millions d'euros ; le groupe pharmaceutique suisse Novartis 900 millions d'euros. De son côté, Facebook va lancer en France deux programmes pour former au numérique 65.000 personnes d'ici à la fin de l'année prochaine et investir 10 millions d'euros dans l'intelligence artificielle. Enfin, Google tablera sur l’ouverture à son siège parisien d’un centre de recherche fondamentale consacré à l'intelligence artificielle.

56 000 : c’est le nombre de personnes que les entreprises américaines emploient dans les Hauts-de-Seine, soit deux fois plus que les Allemandes ou Anglaises, selon une étude récente de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Ile-de-France (IAU).
Whirlpool, Master Lock, Cargill, Cognizant... En l'espace d'un an, quatre entreprises américaines ont pris leurs quartiers à La Défense.
« Les Etats-Unis surinvestissent en Ile-de-France et notamment dans les Hauts-de-Seine où ils représentent 30 % de l'emploi salarié lié à un groupe étranger, soit trois points de plus que la moyenne régionale », a remarqué Thierry Petit, économiste à l'IAU, dans le journal Les Echos. Une tendance qui se confirme puisque selon l'agence Paris Region Entreprise, 21 % des 359 projets d'investissements étrangers recensés en 2016 émanaient de sociétés américaines.
Cet engouement pour l'ouest (La Défense ou GPSO) s'explique par une politique territoriale très offensive et une offre immobilière adaptée.

En 2018, les patients algériens soignés en France devront régler leurs soins à l’avance. Un texte voté par l’Assemblée nationale le 18 décembre dernier prévoit en effet une meilleure concertation entre la France et l'Algérie afin de diminuer la dette des patients algériens hospitalisés en France. Ce texte annexe vient renforcer le protocole de soins et de santé signé en 1980 par les deux pays mais peu utilisé depuis la moitié des années 2000. Après le vote du Sénat, "un système de concertation étroit entre l'Etat algérien et les hôpitaux français, pour éviter que ne s'accumulent des créances et des situations contentieuses" sera normalement instauré, a affirmé Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères.
Un millier de patients algériens devraient bénéficier de ce protocole chaque année.
Sur les 115 millions d’euros de la dette contractée par des patients étrangers auprès de l’AP-HP en 2017, celle des ressortissants algériens est estimée à 29 millions d’euros.

Enfin, pour les entreprises ayant besoin des services de déménagements, sachez que Bailly Déménagements propose ses services en France et à l’international, disposant de ses propres agences dans de nombreux pays étrangers mais travaillant également en collaboration avec plus de 500 partenaires positionnés dans le monde entier. Du fret aérien, maritime, route au service de relocation en passant par le stockage, tout sera fait pour vous simplifier la vie.
Pour un devis : demenagement-bailly.fr

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain !

Mots clés liés : Choose France, entreprises étrangères, entreprises américaines, Expatriates in France, patients algériens, frais, soins, Bailly Déménagements

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Bresil21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Bresil21.tv