Logo Bresil21.tv
Inscription Newsletter Bresil21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

Retrouvez le billet d'humeur de Charles Henry CHENUT Avocat associé, Cabinet CHENUT OLIVEIRA SANTIAGO, Conseiller du commerce extérieur de la France

Au sommaire : France-Brésil : « je t’aime, moi non plus ? »
Les relations franco-brésiliennes sont identiques à celles d’un vieux couple qui égraine une histoire commune depuis des années avec des regains d’affection, des turbulences passionnelles … parfois déraisonnées souvent démesurées.

Aujourd’hui chacun couche de son côté du lit : « je t’aime, moi non plus ! »

Politiquement, le torchon brule … comme jamais.
Le dialogue est rompu et chacun campe sur ses positions intimement convaincu d’avoir raison !
Les mots outrepassent les pensées. Les yeux se détournent du regard de l’autre, faignant de ne souffrir d’aucune affliction ! Et pourtant … comme nous nous sommes aimés. Mais le temps fera son œuvre … et l’envie partagée renaitra.

D’ici là, économiquement, la crise politique n’affecte pas nos échanges. Le pragmatisme brésilien répond à l’offre française locale.
Un soubresaut de french-bashing à un moment … mais il a fait long feu.
Et si la vigilance de nos entreprises est de mise, nos activités commerciales perdurent et nos investissements se consolident dans un pays où les échanges s’inscrivent nécessairement dans le temps et ne se font qu’à long terme – bien au-delà d’une mandature présidentielle, si rocambolesque soit elle.

C’est à nous – entrepreneurs et secteur privé - d’inciter à la reprise du dialogue, de démontrer que nos intérêts convergent et que nos valeurs (humaines, économiques et sociales) sont communes et partagées depuis longtemps entre nos deux pays : « je t’aime, moi aussi ! »


Contenu de la vidéo : Retrouvez le billet d'humeur de Charles Henry CHENUT Avocat associé, Cabinet CHENUT OLIVEIRA SANTIAGO, Conseiller du commerce extérieur de la France

Au sommaire : France-Brésil : « je t’aime, moi non plus ? »
Les relations franco-brésiliennes sont identiques à celles d’un vieux couple qui égraine une histoire commune depuis des années avec des regains d’affection, des turbulences passionnelles … parfois déraisonnées souvent démesurées.

Aujourd’hui chacun couche de son côté du lit : « je t’aime, moi non plus ! »

Politiquement, le torchon brule … comme jamais.
Le dialogue est rompu et chacun campe sur ses positions intimement convaincu d’avoir raison !
Les mots outrepassent les pensées. Les yeux se détournent du regard de l’autre, faignant de ne souffrir d’aucune affliction ! Et pourtant … comme nous nous sommes aimés.
Mais le temps fera son œuvre … et l’envie partagée renaitra.

D’ici là, économiquement, la crise politique n’affecte pas nos échanges.
Le pragmatisme brésilien répond à l’offre française locale.
Un soubresaut de french-bashing à un moment … mais il a fait long feu.
Et si la vigilance de nos entreprises est de mise, nos activités commerciales perdurent et nos investissements se consolident dans un pays où les échanges s’inscrivent nécessairement dans le temps et ne se font qu’à long terme – bien au-delà d’une mandature présidentielle, si rocambolesque soit elle.

C’est à nous – entrepreneurs et secteur privé - d’inciter à la reprise du dialogue, de démontrer que nos intérêts convergent et que nos valeurs (humaines, économiques et sociales) sont communes et partagées depuis longtemps entre nos deux pays : « je t’aime, moi aussi ! »


Mots clés liés : Charles Henry Chenut, Brésil, Bolsonaro, Economie, Mercosur, Commerce, Négociations, secteur privé, entrepreneur, Macron, g7, Amazonie, crise politique, entreprises, France,

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Bresil21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Bresil21.tv