Logo Bresil21.tv
Inscription Newsletter Bresil21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

Comme chaque mois, profitez des conseils du Dr Jean-Michel Lichtenberger, dont l’association Voyages et Santé gère le centre de vaccinations d’Air France.

Ce mois-ci Jean-Michel Lichtenberger nous informe des conclusions d’une concertation citoyenne sur les vaccins, et leur devenir alors que certains sont encore obligatoires…et d’autres tout simplement recommandés…pour y voir plus clair une interview à ne pas manquer.

Nous avons décrit, dans la dernière actu santé, la défiance des Français vis-à-vis de la vaccination. Nous avons dit qu’ils étaient champions du monde avec 40% de doutes sur la sécurité des vaccins.

Le ministère de la Santé n’avait pas attendu cette enquête pour organiser une conférence citoyenne. Les conclusions de cette concertation ont été rendues à la toute fin de 2016.

Hélas… Il ne semble malheureusement pas qu’elle ait atteint son objectif de restauration de la confiance des Français. Une proposition majeure est d’étendre l’obligation vaccinale. Pour l’instant, trois vaccins sont obligatoires : contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Les autres sont « recommandés ».

L’obligation vaccinale est historique et la question de son intérêt est régulièrement posée. Car malgré ces obligations, la couverture vaccinale en France est dans les moins bonnes d’Europe, alors que l’obligation vaccinale est minoritaire en Europe.

Alors faut-il supprimer l’obligation ? Ou au contraire la renforcer ? La concertation réussit l’exercice subtil et complexe de répondre oui aux deux questions contradictoires. Eh oui. Elle propose de rendre obligatoire la vaccination contre les onze maladies citées, au lieu des trois actuelles ; soit. Mais pas définitivement : le temps de rétablir la confiance et on fera machine arrière pour supprimer l’obligation vaccinale.

Ensuite, ce ne serait pas pour tout le monde : le refus des parents serait rendu possible par une clause d’exemption dûment signée sur un document écrit stipulant le refus en bonne connaissance de cause. Mais là aussi pas forcément ; s’il y a trop de refus la clause d’exemption sautera. Enfin, on voit l’intention ; mais on voit aussi qu’on est en France.

Il y a beaucoup d’autres propositions, plus claires et plus pertinentes, que je ne vais pas vous énumérer, vous pourrez les retrouver sur le site dédié à la concertation : http://concertation-vaccination.fr/.Ceci dit, le ministère de la Santé ne s’est pas encore prononcé. Ce dont j’ai parlé, ce sont les conclusions de la concertation. Le ministère décidera ce qu’il veut en retenir. La suite au prochain épisode.


Contenu de la vidéo : Comme chaque mois, profitez des conseils du Dr Jean-Michel Lichtenberger, dont l’association Voyages et Santé gère le centre de vaccinations d’Air France.

Ce mois-ci Jean-Michel Lichtenberger nous informe des conclusions d’une concertation citoyenne sur les vaccins, et leur devenir alors que certains sont encore obligatoires…et d’autres tout simplement recommandés…pour y voir plus clair une interview à ne pas manquer.

Nous avons décrit, dans la dernière actu santé, la défiance des Français vis-à-vis de la vaccination. Nous avons dit qu’ils étaient champions du monde avec 40% de doutes sur la sécurité des vaccins.

Le ministère de la Santé n’avait pas attendu cette enquête pour organiser une conférence citoyenne. Les conclusions de cette concertation ont été rendues à la toute fin de 2016.

Hélas… Il ne semble malheureusement pas qu’elle ait atteint son objectif de restauration de la confiance des Français. Une proposition majeure est d’étendre l’obligation vaccinale. Pour l’instant, trois vaccins sont obligatoires : contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Les autres sont « recommandés ».

L’obligation vaccinale est historique et la question de son intérêt est régulièrement posée. Car malgré ces obligations, la couverture vaccinale en France est dans les moins bonnes d’Europe, alors que l’obligation vaccinale est minoritaire en Europe.

Alors faut-il supprimer l’obligation ? Ou au contraire la renforcer ? La concertation réussit l’exercice subtil et complexe de répondre oui aux deux questions contradictoires. Eh oui. Elle propose de rendre obligatoire la vaccination contre les onze maladies citées, au lieu des trois actuelles ; soit. Mais pas définitivement : le temps de rétablir la confiance et on fera machine arrière pour supprimer l’obligation vaccinale.

Ensuite, ce ne serait pas pour tout le monde : le refus des parents serait rendu possible par une clause d’exemption dûment signée sur un document écrit stipulant le refus en bonne connaissance de cause.
Mais là aussi pas forcément ; s’il y a trop de refus la clause d’exemption sautera. Enfin, on voit l’intention ; mais on voit aussi qu’on est en France.

Il y a beaucoup d’autres propositions, plus claires et plus pertinentes, que je ne vais pas vous énumérer, vous pourrez les retrouver sur le site dédié à la concertation : http://concertation-vaccination.fr/.Ceci dit, le ministère de la Santé ne s’est pas encore prononcé. Ce dont j’ai parlé, ce sont les conclusions de la concertation. Le ministère décidera ce qu’il veut en retenir. La suite au prochain épisode.


Mots clés liés : Vaccin, Santé, Vaccination, Enquête, France, Doute, diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, CVIAirFrance, Voyage et santé, Ministère de la Santé, obligation vaccinale, concertation vaccination

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Bresil21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Bresil21.tv